Les lumières ..... de Chine

La renaissance, appelée siècle des lumières, doit son surnom aux nombreuses inventions prodigieuses qui ont jalonné son époque. Mais beaucoup des ces instruments ont vu le jour bien plus à l'Est, et bien des années auparavant.

En effet, le papier, l'arbalète, la boussole, la poudre à canon, l'étrier, le sextant, le harnais adapté aux chevaux, les écluses, toutes ces innovations trouvent leurs sources au sein de l'empire du milieu. L'imprimerie aussi, à ceci près que Gutenberg l'a perfectionné grâce à l'utilisation des caractères mobiles. Ces avancées ont pu conquérir l'Europe par le biais des croisades, des expéditions arabes, des missionnaires et des marchands.

Cependant, ces idées, apparues bien plus tôt en Asie, n'ont pas foncièrement révolutionné la société chinoise. A l'inverse, les états occidentaux se les sont pleinement appropriés, et y ont puisés des apports techniques et scientifiques exponentiels. Les marchands, principaux pourvoyeurs et utilisateurs de ces technologies, accèdent en ce XVIè siècle à des pouvoirs étendus et deviennent des interlocuteurs incontournables des autorités suprêmes. Ces relations mettent en avant les nouveaux outils et confèrent à l'Europe une suprématie appréciable.

le sextant, utilisé en navigation pour faire le point sur sa position hors de vue des terres

×