La famille avant tout

Sous le règne de Charles IX, la France est en proie à plusieurs guerres de religions malgré les tentatives de médiation de Catherine de Médicis entre les catholiques et les protestants. La fronde des catholiques est conduite par les ultra-conservateurs menés par la famille de Guise, avec le duc Henri, dit le balafré. Ce dernier s"est fait un nom sur les champs de batailles opposant les 2 cultes en se montrant sans pitié avec les réformés.

En 1572, l'amiral de Coligny, leader des Huguenots, est assassiné alors qu'une paix relative plane sur le royaume. Le Roi et la Reine-mère craignent un nouveau soulèvement protestant et décident d'agir : le 24 août ils envoient leur plus fidèle lieutenant, le duc de Guise, pourchasser et abattre les chefs réformés de Paris. Seulement la traque se transforme en massacre et accouche de milliers de morts. Henri de Guise, chargé de remette l'ordre dans la capitale, se montre très compréhensif avec les auteurs de ces lynchages et laisse faire les pillages.

Cependant il a prit bien soin de mettre à l'abri hors de Paris sa grand-mère, Renée de France, fille de Louis XII, qui est ....protestante et qui en plus accueillie dans son hôtel particulier des réformés en quête d'un refuge sûr ! L'histoire ne dit pas si avant de partir elle est passée dire au revoir au roi.

Le massacre de la St-Barthélémy