L'escadron de la Reine-mère

La reine Catherine de Médicis pâti d'une image de femme avide de pouvoir, son orgueil pouvant s'orienter vers le machiavélisme. Le fait qui suit ne va pas arranger les choses.

En effet après le massacre de la St-Barthélémy, sous le règne de Charles IX, le royaume est en proie à de graves troubles politiques et religieux. Catherine se dote d'un escadron volant : elle accueille donc à la cour un nombre conséquent de belles demoiselles issues de la noblesse provinciale. Le but de cette garde aussi douce que perfide est de séduire les seigneurs et de récolter des informations sur l'oreiller. Ainsi les desseins et l'opinion des hommes de la cour sont connus de la Reine-mère et lui permettent d'orienter sa politique et de se protéger. Mais malheur à celle qui tombe enceinte ou amoureuse lors de ses faveurs, elle serai sévèrement réprimée par la reine et il se murmure que le couvent serai alors son seul refuge ! C'est se qui s'appelle être dans de beaux draps.

×