Ecouen

Enfant de la renaissance souhaité par François 1er, Ecouen a pris ses aises dans le Val d'Oise et abrite depuis les années 70 le musée dédié à cette période de notre histoire.

Ecouen abrite aujourd'hui la mémoire de la renaissance française par son architecture et son musée

( photo : Patrick Giraud )

A l'origine se dressait sur cette colline un château médiéval, mais de part la fin de la guerre de cent ans, cette forteresse n'avait plus de raison d'être.

Sur l'ordre de François 1er revenu de ces campagnes italiennes, Anne de Momtmorency, chef suprême des armées, détruit le bâtiment et entreprend en 1538 la mise en chantier d'une nouvelle demeure. Le plan d'architecture se présente comme un quadrilatère entouré de 4 pavillons d'angle et les travaux durent jusqu'en 1555. Plusieurs artistes ont apporté leur pierre à l'édifice : Jean Bullant, Jean Goujon, Bernard Palissy. Il faut bien avouer que le maître d'oeuvre connaît son affaire puisqu'il possède à l'époque plus d'une centaine de châteaux. A la tête d'une fortune colossale, et ayant les faveurs de la couronne, Anne se veut à l'image de François 1er, un défenseur des arts et un grand collectionneur. Tous ses efforts font des émules, le roi Henri II en fait d'ailleurs un lieu de repos privilégié.

Ecouen reste la propriété de la famille jusqu'en 1632, lorsque Richelieu exécute Henri II de Momtmorency en désaccord avec sa politique. Sa soeur en hérite, mais faute de descendance, le domaine est repris par les Condé en 1696. Puis la révolution apporte son lot de changements : la demeure abrite des réunions patriotiques, puis devient une prison militaire et ensuite un hôpital.

En 1805, Napoléon le transforme en école de jeunes filles. Cependant 9 ans plus tard, Louis XVIII le restitue à la famille Condé qui le délaisse. Finalement, Louis-Napoléon lui redonne son rôle scolaire à destination de la gente féminine. Il sera dévoué à cette fonction Jusqu'en 1977, année ou il accueille le musée national de la renaissance.

Richement agencé, ce musée unique propose des peintures, les arts de la laine, du métal et de la soie, des sculptures, et des tapisseries remarquables. Ainsi Ecouen retrouve par le biais de ces collections son lustre d'antan et peut se targuer d'être le gardien d'un des siècles les plus marquant de l'Histoire de France.

Voici une vidéo sur le musée de la renaissance

×